Aller au contenu
Accueil > Un ERP ou Excel pour gérer le contrôle qualité, vraiment ?

Un ERP ou Excel pour gérer le contrôle qualité, vraiment ?

23 décembre 2022

3 min

Maxence Duprez
Cofondateur de CIKLab

ERP ou Excel ?

Excel

75% des entreprises gèrent leur contrôle qualité avec des fichiers Excel.

Alors que nous développons CIKLab depuis 2 ans, nous nous rendons compte en discutant avec les industriels que ¾ des entreprises utilisent Excel comme logiciel de contrôle qualité.

Ils s’en servent pour organiser leurs plans de contrôle, les fiches de spécifications, les historiques de résultats d’analyses et éditer les certificats d’analyses (CoA). Ils suivent également les analyses en cours, les devis et prestations des laboratoires.

Effectivement, c’est surprenant qu’aujourd’hui, un service aussi critique que le contrôle qualité d’une entreprise industrielle puisse encore utiliser Excel. Il doit exister quelque chose d’autre que CIKLab…

Lorsque nous présentons CIKLab, nous avons souvent à entendre de la part de nos prospects :

"Ce n'est pas possible, je ne vous crois pas"

« On doit pouvoir intégrer ça dans l’ERP et ça serait très puissant »

Libérer directement les lots du stock en fonction de tous les paramètres qualité. Gérer toute la sous-traitance des analyses. Editer des CoA particuliers selon les exigences des clients. Consulter les historiques de résultats. Etc.

Effectivement, certains ERP proposent un module qualité standard pour contrôler quelques paramètres libératoires, souvent du contrôle sur ligne. Mais ils sont assez succincts et peu adaptés à l’organisation de contrôle des entreprises.

Alors, faire développer un module qualité sur mesure, d’accord, mais…

  • Tout cela a un cout
  • Tout cela n’est pas très pratique
  • Vous ne pouvez pas tout faire (ou, ça a un cout et ce n’est pas pratique).

 

À choisir entre Excel ou le module qualité de votre ERP comme logiciel de gestion de contrôle qualité ou de laboratoire, votre cœur balance. La raison force à pencher vers un ERP, pour la sécurité des données et la robustesse des processus. Mais pour l’adaptabilité, l’ergonomie, l’adéquation aux besoins et le cout, Excel marque des points et a encore des avantages.

Surtout que, malgré le module qualité ERP, vous continuerez à faire vivre des fichiers Excel pour les analyses périodiques, les laboratoires sous-traitants, le suivi des analyses sous-traitées, etc.

Utilisez les logiciels pour ce qu'ils sont et ce qu'ils font

À Excel les feuilles de calcul et le traitement de données.

À l’ERP la gestion de la production et des stocks.

Et mon logiciel de gestion de contrôle qualité alors ?

Choisissez un outil qui corresponde à votre quotidien et que vous utiliserez facilement, et même, n’ayons pas peur de le dire,…avec plaisir !

Choisissez un logiciel spécifiquement dédié à la gestion du contrôle qualité.

Avoir un logiciel dédié à la gestion de contrôle qualité permet a beaucoup d’avantage.

Excel n’est pas un logiciel ou une base de données. Vous avez besoin de sécuriser vos données, d’automatiser les processus pour :

  • Limiter la saisie,
  • Eviter les pertes de temps
  • Eviter les erreurs.

Le développement informatique est exponentiel en temps et en cout. A chaque nouvelle fonction il faut vérifier les interactions avec les fonctions précédentes et modifier le logiciel.

Forcément, si vous limitez le logiciel à une fonction, il y a moins d’interactions et donc un logiciel plus facilement développable. En étant spécialisé sur une fonction, le logiciel de gestion de contrôle qualité répond davantage à vos besoins avec une meilleur ergonomie.

Bref, ne perdez plus de temps et venez essayer CIKLab.

Prêt à utiliser CIKLab ?

En quelques clics, vous gérez votre contrôle qualité de A à Z.